En plein essor, l’étiopathie fait partie de la famille des médecines douces et naturelles et s’intéresse à la mécanique du corps. Il s’agit d’une thérapie manuelle qui vise à supprimer les symptômes physiques en agissant directement sur leurs causes. Que vous soyez atteints de troubles ORL, respiratoires, articulaires ou encore digestifs, l’étiopathie est capable de vous soigner. Découvrez dans cet article les bienfaits de cette thérapie pour les femmes enceintes.

Quels sont les bienfaits de l’étiopathie pour une femme enceinte ?


L’étiopathie est la meilleure alternative pour soulager les troubles du fonctionnement lorsqu’ils sont ressentis. Ce qui est exactement le cas des symptômes de la grossesse. Ainsi, les troubles retrouvés chez la femme enceinte et sur lesquels l’étiopathie se montre efficace sont nombreux :

  • les troubles digestifs (nausées, constipation, diarrhée, ballonnements, RGO) ;
  • les troubles nerveux et musculaires (sciatique, cruralgie, contractures musculaires) ;
  • les troubles circulatoires (jambes lourdes) ;
  • les troubles d’origine vasculaire (hémorroïdes et/ou varices) ;
  • les troubles urinaires (la fameuse particularité de ne pouvoir retenir sa vessie).

En effet, grâce à des techniques manuelles non douloureuses, l’étiopathe agira sur ces divers troubles en supprimant avec efficacité les symptômes qui en découlent sans l’utilisation d’un médicament. Cette action permet de rétablir les fonctions des systèmes touchés. La femme enceinte est ainsi soulagée de ces maux.

De plus, il est préconisé que quelques séances d’étiopathie à l’approche de l’accouchement peuvent permettre de préparer le corps de la femme à mettre au monde son enfant de manière moins douloureuse. Si vous êtes à Legé, votre étiopathe Laureline Plumelet dans le 44 soigne les femmes enceintes.

Le domaine d’application de l’étiopathie est très large. Cependant, précisons que l’étiopathie ne pourrait se substituer à la médecine traditionnelle et ne propose aucun remède sur certaines maladies comme les maladies dégénératives, chroniques, cardiaques, ou autres.

Comment se déroule une séance d’étiopathie ?

Généralement, les séances en étiopathie se déroulent en 4 étapes. Ainsi, pour commencer le thérapeute procède à un recueil des faits réalisés à l’issue d’un interrogatoire minutieux. Durant cette étape, il demande à son patient les symptômes éprouvés, les gènes fonctionnels ressentis et les trajets des douleurs décrites.

Il se renseigne également lors de cet interrogatoire sur les antécédents et les circonstances dans lesquelles les symptômes sont apparus. L’étiopathe réalise ensuite un diagnostic étiopathique qui permet de trouver la cause de la pathologie à l’aide de tests, de palpations et d’une mise en relation des symptômes.

Lorsqu’il considère à cette étape qu’il n’est pas en mesure de prendre en charge la pathologie, il réoriente le patient vers un spécialiste adapté. Il s’agit de l’évaluation du degré d’évolutivité et d’urgence. Dans le cas contraire, à l’aide de techniques manuelles simples et rapides, l’étiopathe pourra traiter le patient. De façon générale, les traitements étiopathiques sont de courtes durées (3 à 6 interventions environ).

En effet, le facteur temps varie et dépend de la problématique du patient et de l’évolution de ses troubles. Lorsqu’il s’agit de mettre un terme à une sciatalgie par exemple, une seule séance d’étiopathie suffit. Par contre, au cas où la situation du patient serait complexe ou la douleur serait installée depuis de nombreux mois, un grand nombre d’interventions de l’étiopathe s’impose.
À la fin de la séance, vous bénéficierez de quelques conseils afin de pérenniser l’effet de la séance.