Les risques de la pilule contraceptive

La plupart des femmes font recours à la pilule contraceptive afin de se prémunir contre les grossesses. Si cette pilule s’avère efficace dans la majorité des cas, il faut également signaler que cette méthode de contraception comporte des risques. En effet, la pilule contraceptive agit de façon négative sur la santé. Découvrez dans cet article les divers risques que vous courez avec la prise de pilules contraceptives.

Comment fonctionne la pilule contraceptive ?

Il est important de repréciser le mode de fonctionnement de la pilule contraceptive avant de voir comment elles peuvent altérer votre santé. La pilule contraceptive n’est rien d’autre qu’une combinaison de la progestérone et l’œstrogène mise sous forme synthétique. Ces deux hormones retrouvées chez la femme travaillent de commun accord en ne permettant pas aux ovaires de relâcher l’ovule afin de rencontrer le spermatozoïde dans le but de la fécondation. Une fois la pilule contraceptive prise, la fécondation n’est plus possible. Ceci ne se présente pas sans risques sur l’organisme.

Les différents risques que provoque la pilule contraceptive

Le risque de cancer : c’est l’un des principaux risques que court une femme en prenant la pilule contraceptive. Le cancer peut s’attaquer aux différentes parties du corps telles que le sein, le foie ou encore le col de l’utérus. Si à l’origine l’œstrogène était un facteur non négligeable de risque du cancer, la consommation de pilule accroît ce risque. En ce qui concerne le cancer du sein, le risque de l’avoir baisse et se stabilise à un taux normal seulement 10 ans après la cessation de la prise de la pilule contraceptive. Les autres types de cancer surviennent après une longue prise de cette pilule. Ils sont toutefois réversibles avec le temps.

Le risque de thrombose : la pilule contraceptive est l’une des causes premières des accidents cardio-vasculaires. Les hormones contenues dans la pilule sont à la base de la formation de caillot dans le sang à l’intérieur d’une artère ou d’une veine.

Risque de prise de poids : généralement, aucun rapport significatif n’existe entre la prise de poids et la pilule contraceptive. Toutefois, cet aspect peut varier d’un individu à un autre. Naturellement, l’œstrogène aide à retenir l’eau et la cellulite. Cependant selon une étude, il s’avère que cette rétention est bien plus grande avec les doses d’œstrogènes présentent dans la pilule. Pour limiter cette prise de poids, il est recommandé des pilules à doses hormonales faible.